" Dans un de ses travaux de photographies, encres, fusains, quand la lumière du soleil entre par les fenêtres pour se déposer sur un objet, un coin de la pièce, dans le calme du début ou de la fin de journée, moments de communion entre le silence du soleil et la simplicité d'un sujet qui se repose dans la matière noire. Une texture en réalité imperceptible mais très présente, transportant une odeur de feu de bois et maintenant de chien mouillé, car la maison s'est agrandie."

 

Extrait de la fin du chapitre I de "Violette change de monde", bientôt proposé à l'édition.

Inspiration...

" La maison est un corps d'images et nous vivons cet espace d'intimité si richement parce que la maison est vivante, elle établit des pôles d'attraction et guide les rêveries auxquelles elle donne cours..."

G. Bachelard

" L'espace de cette nuit, la conduit à chasser encore une fois cette force sombre, à l'image de la nature obscure de sa maladie, qui ne cesse de croître dans sa nuit...

Depuis l'aube de sa petite vie, les tumultes n'ont cessé d'envahir une existence trop contrainte, à l'étroit et trop polie. Avec une vigilance de chouette et quelques cheveux blancs, elle ne veut plus être une maison hantée."

Extrait  du chapitre II de "Violette change de monde", bientôt proposé à l'édition.

Photographie matière - extérieur - Galerie 2

  • Facebook Social Icône
  • Facebook
  • Instagram